30000 heures Pilatus de l’ALAT – 23 mars 2017

La semaine dernière, au côté du Général de Division, commandant l’Aviation Légère de l’Armée de Terre, j’ai participé à la cérémonie organisée pour les 30.000 heures de vol des Pilatus PC-6. Ces petits avions sont utilisés notamment dans la guerre contre Daech en Afrique. Toutes mes félicitations à la société ICARIUS basée sur l’Aéropole de Gap-Tallard qui assure la révision de l’ensemble des appareils de la flotte française.

PilatusCapture d_écran 2017-03-23 à 19.42.46

Communiqué – Pétition en faveur des Rapaces – 22 mars 2017

Après la campagne de crowdfunding entreprise par le club, les supporters des Rapaces ont lancé une pétition de soutien au club que j’approuve entièrement. Nous devons choisir une politique plus ambitieuse d’aide financière au club élite de hockey de Gap, dont les résultats au cours des trois dernières saisons sont impressionnants : Champion de Ligue Magnus en 2015, Coupe de la Ligue 2016, premier de la saison régulière pour la deuxième année consécutive et demi-finaliste des play-off à ce stade.

Lire la suite

Réserve parlementaire 2016 – 2 mars 2017

Comme je m’y suis engagée je rends public chaque année mes choix d’attribution de ma réserve parlementaire. L’Assemblée nationale publie également désormais cette liste.
En 2016 j’ai décidé de soutenir en priorité 9 associations  qui favorisent l’insertion,  le lien social  et qui œuvrent pour l’éducation artistique en milieu rural.

Lire la suite

Salon de l’Agriculture – 28 février 2017

img_0009img_0007

Inauguration ce matin du stand Hautes-Alpes au Salon de l’Agriculture : des produits fabuleux, de la pomme au tourton, en passant par fromages et saucisses, et beaucoup de fierté de la part des exposants. A l’image de Bernard Meyssonnier producteur bio depuis 30 ans qui nous régale de ses confitures de fruits rouges préparées à sa ferme de Ceüze. L’excellence agricole haut-alpine à l’honneur durant 10 jours!
Et aussi beaucoup d’amis sur le stand! (Loïc Silve, Christophe Pierrel, Christian Hubaud etc..)

img_0005

Communiqué -Un candidat inquiétant pour les services publics alpins – 20 février 2017

Lors de son déplacement dans les Alpes du Sud sur les services publics en milieu rural, Emmanuel Macron a créé beaucoup d’incertitudes et donc d’inquiétudes.
Nos départements alpins souffrent d’enclavement, et pourtant le candidat à l’élection présidentielle ne s’est en rien exprimé sur les moyens de transports pour combattre cet enclavement.

Beaucoup plus problématique, alors que la région Paca sous la présidence de Christian Estrosi examine les possibilités de remplacer les trains régionaux par des bus sur les lignes comme celle de Marseille-Briançon, Emmanuel Macron n’a pas clairement dit son opposition à la substitution des trains par des bus, et a même suggéré que toutes les solutions étaient envisageables.
Cette éventuelle substitution serait une catastrophe en terme de service public mais aussi en terme d’environnement pour nos territoires.

Enfin, dans les services publics les plus importants pour nos départements figurent les écoles. Le candidat a annoncé vouloir supprimer des postes de fonctionnaires, pour réduire de 60 milliards d’euros les dépenses publiques  : quel est son vrai projet sur les postes dans l’éducation nationale des zones rurales? veut-il reprendre la politique de Nicolas Sarkozy qui a supprimé plusieurs dizaines de postes dans les Hautes-Alpes, postes que nous avons intégralement recréés au cours des dernières années?

Contre l’abandon du projet de piscine de Tallard – Conseil d’agglomération – 10 février 2017

Notre groupe a voté contre la délibération de la communauté d’agglomération visant à abandonner le projet de rénovation et d’agrandissement de la piscine de Tallard. Nous savons que le projet en lui-même avant conduit à des débats au sein de la communauté de communes de Tallard-Barcillonette. Mais c’est un signal catastrophique pour le territoire de la nouvelle agglomération et les habitants péri-urbains que la première décision soit d’abandonner un projet d’équipement ambitieux en dehors de la ville de Gap. La proposition du maire de Gap, Roger Didier, que les enfants de Tallards viennent dans les piscines de Gap est même une provocation : à l’heure où l’on tente de réduire les déplacements, et où il est temps d’équilibrer l’offre de services publics sur notre territoire, re-concentrer l’ensemble des équipements collectifs sur Gap est un non sens, et une forme de trahison des territoires ruraux de l’agglomération.

capture-decran-2017-02-12-a-11-01-11

Communiqué – Estrosi veut remplacer les trains par des bus – 13 janvier 2017

Devant les menaces de fermeture partielle des gares de Laragne et d’Aspres-sur-Buech notamment et plus généralement devant les menaces qui pèsent sur l’ensemble de la desserte ferroviaire de notre territoire, j’ai interrogé ces derniers mois à plusieurs reprises Christian Estrosi, Président de la Région PACA.

Dans sa réponse datée du 16 décembre 2016, Christian Estrosi dévoile ses véritables intentions.

 

image

Malgré l’annonce de l’inscription de 15M € dans le cadre du prochain Contrat de Plan Etat-Région pour moderniser l’étoile de Veynes, la Région PACA entend bien supprimer les liaisons TER déficitaires comme le tronçon reliant Pertuis à Gap pour les remplacer par des cars.

Après la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui voulait fermer les lignes SNCF Valence-Gap et Grenoble-Gap, voici maintenant que Christian Estrosi veut priver complétement les Hautes-Alpes de desserte ferroviaire.

La mobilisation de chacun a fait reculer la Région Auvergne-Rhône-Alpes et son président Laurent Wauquiez. Nous devons encore nous mobiliser pour sauvegarder le train contre les décisions de Christian Estrosi et de sa majorité Les Républicains.

Je demande au/à la candidat(e) Les Républicains aux prochaines élections législatives ( une fois connus ! ), de prendre une position ferme contre la volonté de Christian Estrosi de remplacer les TER par des cars.

Je souhaite que les générations futures puissent encore prendre un train dans les décennies qui viennent dans notre département.

Communiqué – Soutien à Vincent Peillon pour la primaire – 11 décembre 2016

Quelques jours nous séparent du dépôt des candidatures aux primaires citoyennes de la Belle Alliance Populaire. Le courant La Fabrique dont je suis première signataire est le seul à avoir travaillé, avec des représentants de l’ensemble des fédérations du PS, sur un programme pour la présidentielle de 2017. Conformément à ce que nous avions décidé en septembre, nous avons adressé à tous les candidats déclarés ou potentiels le mémo de nos propositions.

A ce jour, seul Vincent Peillon nous a indiqué vouloir faire siennes la plupart de nos propositions.  C’est pourquoi, en tant que première signature de La Fabrique, j’ai choisi de lui apporter mon parrainage dans la primaire de la Belle Alliance Populaire. Un très grand nombre de responsables nationaux du courant font également ce choix dès aujourd’hui.

Sont notamment validés l’ensemble des axes politiques du contrat de mandature, ainsi que la plupart de propositions que nous portons : engagement européen, exemplarité politique, réforme démocratique, identité républicaine et urgence sociale et économique.

Vincent Peillon, en voulant rassembler l’ensemble de la gauche autour d’un projet nouveau pour 2017, est à la hauteur de la décision prise par François Hollande, dont il aurait soutenu la candidature sinon. Le Président de la République a renoncé à se présenter pour protéger le rassemblement des forces de gauche, Son renoncement doit donc amener une candidature à l’élection présidentielle autour des valeurs de la gauche sur les questions sociales, économiques, républicaines, laïques et européennes. Les engagements et les convictions personnels de Vincent Peillon sont en phase avec ce point d’équilibre au sein de la gauche sociale-démocrate. Nous défendrons tout ce qui a été apporté par la gauche au cours de ce quinquennat et nous irons plus loin afin que ceux qui comptent sur nous l’an prochain se mobilisent les 22 et 29 janvier.

Communiqué – Lettre de la Ministre sur le Chicas – 18 novembre 2016

Le 14 septembre dernier, Karine Berger, Députée des Hautes-Alpes, a rencontré le conseiller parlementaire et le conseiller technique en charge des établissements hospitaliers auprès de la Ministre de la Santé au sujet de la situation financière préoccupante du CHICAS.

Dans un courrier daté du 25 octobre dernier (ci-joint), Marisol Touraine vient préciser les mesures que l’Etat a prises pour maintenir et renforcer l’offre de soins dans les Hautes-Alpes : reprise du service d’hospitalisation à domicile avec l’ensemble de son personnel, suivi par le comité interministériel de performance et de la modernisation de l’offre de soins (COPERMO)…

Karine Berger remercie Madame la Ministre de son engagement à maintenir une offre de soins de qualité à Gap et dans le bassin gapençais.

chicas-reponse-tourraine