Communiqué – Résultats de la 1ere circonscription des Hautes-Alpes – 11 juin 2017

C’est une très grande déception d’être éliminée ce soir dès le 1er tour des élections législatives sur la 1ere circonscription des Hautes-Alpes. Déception pour le travail accompli pendant 5 ans par une équipe formidable, déception pour l’ensemble des militants, notamment la jeune génération qui a émergé dans cette campagne de terrain, et des sympathisants qui y ont cru et qui se sont battus jusqu’au bout.

Mon score double certes celui de Benoit Hamon et dépasse le score national du PS, mais c’est extrêmement triste de ne pas avoir de candidats de gauche au second tour de cette élection dans la circonscription. Les deux candidates sélectionnées étant issues de partis républicains, mais toutes les deux portant des projets de droite, j’appelle les électeurs de gauche à voter blanc pour ce second tour dans la 1ere circonscription des Hautes-Alpes.

La gauche haut-alpine, comme toute la gauche française, doit se reconstruire. En tant qu’élue de Gap et cadre de mon Parti j’en prendrai toute ma part dès l’automne… après une période de repos dédié à mon congé maternité.

Communiqué – Le Ministre de l’éducation nationale doit mettre fin à la confusion sur les horaires scolaires de la rentrée – 31 mai 2017

Une très grande confusion est en train de s’installer sur la question des rythmes scolaires. Contrairement à ce qu’a pu laisser entendre le candidat Emmanuel Macron avant d’être élu Président de la République, il n’est évidemment pas possible pour un maire de choisir le nombre de jours de classe en école primaire. L’éducation en France est nationale et les horaires d’éducation sont fixés nationalement. La réforme envisagée pendant la campagne ne peut porter que sur les activités périscolaires (TAP) qui ne relèvent pas de l’éducation nationale.

Je demande au Ministre de l’Education nationale de lever dans la semaine tous les doutes naturels nés des déclarations des uns et des autres, et appuie la demande de clarification du président de l’AMF 05 auprès du Dasen. Je demande par ailleurs la pérennisation de l’aide financière de l’Etat aux mairies ayant mis en place les TAP, aide pour laquelle je me suis battue pendant tout mon mandat depuis la mise en place des activités périscolaires.

Gardez la pénibilité dans le calcul de la retraite Monsieur le Président E Macron – 12 mai 2017

J’ai assisté aujourd’hui à l’excellente conférence de M. Gérard Bouché organisée par le CODERPA ( Comité Départemental des Retraités et des Personnes Âgées des Hautes-Alpes) sur l’organisation pratique des milieux du travail.
Il nous a démontré que le travail pénible  des ouvriers expliquait presque 10 ans d’écart d’espérance de vie avec les cadres.  Même pour les métiers de service « au bureau » l’absence d’ergonomie peut être couteux pour le corps et la santé.
Le président élu Emmanuel Macron a annoncé vouloir revenir sur la prise en compte de la pénibilité pour le calcul de la retraite. Je demande solennellement au Président élu de garder le compte pénibilité pour différencier l’âge de départ à la retraite. Il n’y a pas plus grande injustice sociale que celle face à la  mort. Le compte pénibilité dans le calcul de l’âge la retraite corrige un peu cette épouvantable injustice.

Images intégrées 1

Pierre-Yves Lombard, élu de Gap, sera mon suppléant

K et PY.JPG

Pierre-Yves Lombard, élu de Gap, sera le suppléant de Karine BERGER pour les élections législatives de 2017

Pierre-Yves Lombard, 34 ans, gapençais chef d’entreprise, élu de Gap sera mon suppléant pour les élections législatives de 2017.

Après 5 années pendant lesquelles Christine Nivou a exercé une suppléance très précieuse, elle a souhaité prendre du recul de la vie politique. Je salue son engagement et la remercie pour toute son action politique.

Pierre-Yves Lombard, issu de la société civile, est à l’image de ces hommes et ces femmes qui incarnent la génération que je souhaite mettre à l’honneur dans cette campagne électorale dans mon slogan :  » Génération Hautes-Alpes ». Il incarne le renouveau de la politique que les Français ont plébiscité dans la campagne de la présidentielle, l’avenir économique et politique de notre département, tout en étant de coeur et d’action inscrit à gauche.