Communiqué – Le Ministre de l’éducation nationale doit mettre fin à la confusion sur les horaires scolaires de la rentrée – 31 mai 2017

Une très grande confusion est en train de s’installer sur la question des rythmes scolaires. Contrairement à ce qu’a pu laisser entendre le candidat Emmanuel Macron avant d’être élu Président de la République, il n’est évidemment pas possible pour un maire de choisir le nombre de jours de classe en école primaire. L’éducation en France est nationale et les horaires d’éducation sont fixés nationalement. La réforme envisagée pendant la campagne ne peut porter que sur les activités périscolaires (TAP) qui ne relèvent pas de l’éducation nationale.

Je demande au Ministre de l’Education nationale de lever dans la semaine tous les doutes naturels nés des déclarations des uns et des autres, et appuie la demande de clarification du président de l’AMF 05 auprès du Dasen. Je demande par ailleurs la pérennisation de l’aide financière de l’Etat aux mairies ayant mis en place les TAP, aide pour laquelle je me suis battue pendant tout mon mandat depuis la mise en place des activités périscolaires.