Festival messaien 2016 – Conférence de presse – 12 juin 2016

Retrouvez le programme de l’édition du 23 juillet au 31 juillet, et réservez par ici :

http://www.festival-messiaen.com/

*****

Festival Messiaen - DL20160612

Article de Alpes 1

CULTURE / La programmation 2016 de la 19ème édition du festival Messiaen a été dévoilé ce vendredi.

19ème édition du festival Messiaen du 23 au 31 juillet, en Haute-Romanche et Haute-Vallée de la Clarée. Pour la première fois, ce sont 18 concerts qui seront proposés, autour de l’œuvre au piano d’Olivier Messiaen, qui venait composer tous les étés entre 1950 et 1980 dans les Hautes-Alpes. Un festival presque unique en France, puisque seule la commune de Strasbourg programme aussi un événement de musique classique contemporaine.

De nombreux compositeurs internationaux reprendront les œuvres au piano solo de Messiaen. « Il a composé une œuvre fabuleuse pour le piano, donc on va proposer l’intégral de l’œuvre au piano solo de Messiaen. C’est un massif de 8 heures de musique. Il y aura 11 pianistes qui vont se relayer, de multiples nationalités », présente sur Alpes 1 Gaëtan Puaud, directeur artistique et fondateur du festival. La grande soirée aura lieu le 28 juillet à La Grave, avec La Nuit des Oiseaux. « Vous allez avoir quatre pianistes, une Japonaise, un Anglais, un Allemand, un Français, qui vont interpréter toutes les pièces d’Olivier Messiaen que l’on référence avec les oiseaux. »

3.500 spectateurs en 2015

Un festival présidé depuis un an par la députée socialiste des Hautes-Alpes, Karine Berger : « En France, il n’existe que deux festivals sur la musique classique contemporaine. Dans le Pays de la Meije et à Strasbourg. On est vraiment un événement culturel, un puissant attracteur pour le territoire. » Un festival qui attire un public toujours plus nombreux chaque année, avec plus de 3.500 spectateurs l’an dernier.

Un compositeur, amoureux des paysages des Hautes-Alpes, qui est défini comme le plus célèbre du 20ème siècle. « Je crois que ce qui fait la magie de l’œuvre de Messiaen, c’est qu’il est à la fois un grand mélodiste, un grand harmoniste et, en plus, il apporte la nature dans sa musique. On sent passer le vent de la nature », raconte avec passion Gaëtan Puaud.

Un festival en équilibre

Le festival Messian au budget de 220.000 euros, largement soutenu par la Fondation Olivier Messiaen, mais aussi par l’État, la région PACA, les départements de l’Isère et des Hautes-Alpes, mais aussi pas plusieurs sociétés d’auteurs. L’organisation qui est toujours à la recherche de mécènes, face aux baisses des fonds publics.