Une réflexion au sujet de « Interview Dauphiné Libéré – 10 mars 2016 »

  1. un point qui me paraît très problématique, et qui curieusement n’est pas évoqué: le système de calcul des heures supplémentaires prévu, où l’annualisation du temps de travail est remplacée par un calcul sur trois ans, est en fait la fin des 35 heures. Or la réduction du temps de travail partait du principe qu’il n’y avait pas de travail pour tout le monde, et qu’il fallait le partager. Cette loi marque là aussi un sacré retour en arrière.

Les commentaires sont fermés.