La Fabrique – Lettre d’information n°5 du 2 décembre 2015

La première des libertés, c’est la liberté

##nothumbs##

Cher-e-s ami-e-s,

La France a voté hier pour le Front national, pour l’extrême droite, celle qui n’a jamais changé d’idéologie dans notre pays depuis Maurras, les antidreyfusards, la Cagoule et les poujadistes des années 1950. Celle qui ne se nourrit que de la désignation d’un bouc-émissaire et qui l’accuse de tous les maux de la terre. Celle qui prospère sur l’antiparlementarisme et l’anti-féminisme. Celle qui aujourd’hui fait dire à 28% des électeurs du 6 décembre 2015 : « Dehors les étrangers !». Le danger est immense pour la paix et la démocratie. C’est pour cette raison que La Fabrique a choisi de prôner le barrage au Front national chaque fois que c’est possible afin d’éviter son accession à un exécutif dimanche prochain.

Bien sûr, cette semaine, nous pensons à tous nos camarades engagés dans la bataille politique dans les jours à venir et qui nous l’espérons permettront à la gauche de diriger plusieurs régions pour les 5 prochaines années. Et nous ne nous concentrons que sur ce second tour.

Et bien sûr, la réponse politique est devant nous. Après les attentats du 13 novembre, c’est l’effroi et le désespoir qui nous ont marqués. Il a fallu répondre à l’attaque de notre pays par la contre-attaque policière et militaire. Mais la contre-attaque politique doit être inventée. Car la première des libertés face à toutes les folies meurtrières, face à toutes les idéologies de mort et face à toutes les tentations racistes, ce n’est que la liberté.

La gauche doit repartir à la bataille idéologique et reconquérir les cœurs et les têtes. Elle ne doit pas se laisser entraîner dans des débats à l’opposé de nos valeurs, celles des Lumières et de la Résistance, comme par exemple le débat sur la déchéance de nationalité.

La Fabrique va prendre ses responsabilités : nous vous donnons rendez-vous dès la semaine prochaine pour que le PS redevienne la force qui parle dans la langue de ceux qui sont allés voter hier, qui les représente et qui défende ses convictions sur l’immigration, la laïcité, la liberté, la fraternité et l’avenir de notre pays.

 

2 réflexions au sujet de « La Fabrique – Lettre d’information n°5 du 2 décembre 2015 »

Les commentaires sont fermés.