Communiqués de presse de l’été 2015

Retrouvez ci-dessous mes communiqués de presse de cet été

22 juillet – Mesures d’urgence pour l’élevage

Karine Berger, Députée des Hautes Alpes, salue les annonces faites par le Gouvernement concernant les aides aux filières d’élevage.

Ces mesures vont permettre de parer au plus pressé par un soutien aux exploitations en difficulté financière tout en préparant une restructuration des filières. Seul un travail approfondi sur le devenir de l’élevage et de sa juste rémunération sera de nature à pérenniser l’agriculture en France et dans nos zones de montagnes.

La dernière mesure du plan dévoilé à l’issue du Conseil des ministres ce matin confirme la volonté du Gouvernement de demander aux instances internationales un allégement de la protection du loup afin de donner les moyens juridiques pour faire baisser la pression du loup sur les troupeaux.

L’ensemble de ces mesures vont dans le sens de permettre à nos agriculteurs de vivre de leur travail. Le soutien de l’agriculture française passe aussi par le choix des collectivités et de chaque Français de consommer des produits dont il connaît la provenance » Made in France ».

24 juillet – Visite du Premier Ministre sur le site du Chambon

Karine Berger, Députée des Hautes-Alpes, remercie le Premier Ministre Manuel Valls pour son déplacement en Haute Romanche ce soir.
Par la venue sur place du Premier Ministre, le Gouvernement marque son soutien et prend en compte la grande détresse des habitants et des acteurs économiques des vallées de la Romanche et de la Guisane depuis la fermeture de la route en avril dernier.
La mobilisation de l’État vient compléter l’action du Conseil Régional PACA et de celui de Rhône Alpes pour aider les Conseils départementaux à faire face à cette situation.
L’Etat apportera une aide financière pour la réalisation de travaux à court et à long terme dès que ces derniers seront possibles. La déclaration de catastrophe naturelle permettra une indemnisation des acteurs économiques qui couvrira pour partie leur préjudice.
Ces mesures de compensation ne remplaceront jamais en totalité une réouverture de la route que j’espère la plus rapide possible.