Communiqué – Trois piliers macroéconomiques pour une seule ambition : le redressement de la France – 6 mars

C’est en voulant redonner de l’espoir à tous ceux qui sont exclus du monde du travail que le président et le gouvernement ont choisi de fixer un but, dès juin 2012, à notre politique macro-économique : faire baisser le chômage. L’Insee vient de le confirmer : cette lutte commence à porter ses fruits. Non seulement le taux de chômage commence à refluer en France mais, en plus, le secteur privé a créé des emplois au dernier trimestre 2013.

Ces premier résultats doivent bien évidemment être amplifiés rapidement, mais ils ne sont pas issus du hasard. Ils sont le fruit des trois piliers de la politique macroéconomique française qui ont été plantés au cours des 20 derniers mois.

Premier pilier, le plus urgent : la réduction du déficit public, au nom de la souveraineté de l’Etat français, laissé en faillite par le gouvernement précédent. Quels que soient les jugements par trop libéraux de la Commission européenne, la réduction de notre déficit est en cours, avec une maitrise jamais encore atteinte de l’évolution des dépenses publiques. Et nous reviendrons dès que possible en deçà de 3% de PIB de déficit public.

Deuxième pilier, le plus crucial : redonner à tous ceux qui veulent travailler la possibilité de le faire. Emplois d’avenirs, emplois de génération et politique de redressement industriel ont été mis en oeuvre pour obtenir une baisse du chômage, désormais engagée.

Enfin, troisième pilier, le rétablissement de la confiance dans l’avenir de la France par le dialogue social et le contrat. L’accord national interprofessionnel sur la sécurisation de l’emploi, la réforme des retraites et depuis hier le premier accord dans le processus du pacte de responsabilité, sont les briques de ce qui a le plus manqué pendant dix ans à notre pays pour repartir et croire de nouveau en lui-même : être capable d’associer aux avancées économiques les salariés, les entreprises, les investisseurs et tous ceux qui croient que le redressement se fera ensemble ou ne se fera pas.

Ces trois piliers, autour desquels s’articule la cohérence de la politique macro-économique du gouvernement, doivent être renforcés et amplifiés. Le Parti socialiste appelle toutes les forces de la France pour réussir le redressement.