Voeux pour 2014 – 1er janvier 2014

Chers hauts-alpins, chers concitoyens, chers amis,

En ce premier jour de l’année 2014, je tiens à souhaiter à chacune et chacun d’entre vous une nouvelle année sous le signe du bonheur, de la santé, de la dignité.

L’année 2013 a été une année d’efforts pour tous. Pour certains d’entre nous, confrontés au chômage, ce fut une année encore plus dure. Mais dans notre département, nous savons nous battre dans les moments difficiles, relever nos manches pour travailler, faire face  et respecter la République. Nous savons aussi, peut-être plus qu’ailleurs, porter attention à nos voisins, et préserver la solidarité nécessaire à notre vivre ensemble. L’année 2013 a ainsi été marquée par de nombreux postes d’enseignants créés dans les Hautes-Alpes notamment dans les communes les plus rurales, au nom de l’avenir de nos enfants. La création de « Polyaéro » est aussi un signal positif pour le dynamisme économique futur. 2013 est une année marquée par des grands moments sportifs, que ce soit le passage du Tour de France ou la récompense de la ville la plus sportive de France. C’est une année qui a vu aussi, à plusieurs reprises, des hauts-alpins exprimer, dans la rue, leur refus du racisme ou de la guerre dans le monde.

Pour 2014, je nous souhaite de progresser dans cette voie. De poursuivre notre développement économique dans l’excellence technique et l’exigence écologique afin de permettre à chacun d’avoir un emploi. De ne jamais céder aux sirènes du repli sur soi, du rejet de l’autre. De continuer à croire dans l’avenir, dans ce que l’Europe apporte d’ouverture à chacun d’entre nous, dans ce que le dialogue social permet chaque jour. De continuer de refuser toute forme de discrimination que ce soit en raison de son sexe, de sa couleur de peau, de ses choix de vie, de ses handicaps. De garder à tout moment à l’esprit qu’il est de la responsabilité individuelle, de chacune et chacun, de rejeter toutes les haines et les violences qui ne demandent parfois qu’une étincelle pour se déchaîner. A une époque où le souvenir des pestes qui ont ravagées le XXéme siècle a tendance à s’estomper, où la parole la plus violente et la plus raciste risque d’être banalisée notamment sur Internet, il est un souhait plus fort que tous les autres que je formule pour nous tous, chers concitoyens : que l’esprit des Lumières, qui au nom de la raison et des droits de l’Homme a choisi pour notre devise républicaine trois mots aussi ambitieux que « Liberté, Egalité, Fraternité », demeure pour 2014 notre boussole.

Je vous souhaite à tous, à vos proches, à vos familles, en ayant une pensée plus particulière pour ceux qui souffrent, une très belle année 2014.