Communiqué – 4ème régiment de chasseurs

Le livre blanc de la défense nationale rendu au Président de la République en juin définit pour les années à venir la politique de défense de notre pays. Conformément à ces préconisations, le projet de loi de programmation militaire en cours d’examen par les deux assemblées parlementaires doit mettre en place l’architecture des bases militaires.

Le directeur de cabinet du Ministre de la défense Jean Yves Le Drian a confirmé à Karine Berger, Députée des Hautes-Alpes, que le 4ème Régiment de chasseur implanté à Gap ne devrait pas être concerné par cette restructuration dont le détail sera connu demain.

A plusieurs reprises, Karine Berger s’est entretenue directement avec le Ministre en rappelant à l’appui d’une note blanche le lourd tribu déjà payé par les Hautes Alpes dans la réorganisation de l’armée et l’incontestable intégration du régiment dans la ville. On ne compte plus le nombre de militaire ou leur famille participant ou organisant des manifestations sportives ou culturelles. Cette intégration a pu aussi être mesurée en juin par la ferveur entourant l’anniversaire de l’installation du régiment il y a 30 ans.

La présence d’un régiment à Gap ouvre la possibilité de s’entrainer directement en milieu montagnard et la proximité avec le champ de tir de Canjuers permettent un entrainement spécialisé de grande qualité qui est un atout de valeur au vu des différents théâtres d’opération de l’armée française ces dernières années.

De par sa décision de maintenir le régiment et le futur engagement de nos militaires sur des théâtres d’opération extérieur en 2014, le Ministre de la défense reconnait l’excellence de la formation reçue à Gap.