Communiqué – PLF 2014 – 11 septembre

Le Gouvernement a présenté ce matin le cadre du projet de loi de finances 2014 (PLF 2014). Il poursuit, pour l’avenir des Français et la souveraineté du pays, la réduction de la dette française léguée par dix ans d’incurie de droite.

Pour élaborer la loi de finances, le Gouvernement a tout d’abord choisi la prudence, avec une prévision de croissance fixée à 0,9% en 2014. Toute bonne nouvelle sur la croissance le sera aussi pour la réduction du déficit.Parmi les orientations annoncées pour la loi de finances, le Gouvernement a aussi décidé de faire un effort décisif de maîtrise des dépenses publiques l’an prochain, objectif qui n’avait jamais été recherché dans le passé et donc jamais atteint par les gouvernements précédents. Cette volonté est d’autant plus remarquable qu’elle s’accompagne du financement continu des priorités majeures de nos concitoyens : l’emploi, l’éducation, le logement, la sécurité, la justice.

Enfin, nous saluons le choix clairement assumé de soutenir la croissance pour l’emploi. C’est notamment le choix de soutenir la consommation des ménages par le dégel du barème de l’impôt sur le revenu et celui de favoriser l’investissement productif des entreprises. Avec la politique de soutien à l’emploi, la pause fiscale décidée par le Président de la République est un élément clé pour consolider et amplifier la reprise économique du pays.

Ce sont des axes prioritaires clairs, volontaires et solidaires, au service de l’avenir et au service des Français qui amorcent la construction du budget 2014.