Communiqué : Le président de la République a dessiné la France de demain, celle qui conjugue réussite et solidarité – 16 mai

Le président de la République a présenté les grands choix économiques de l’an II de son quinquennat lors de sa conférence de presse. Des réformes importantes que les précédents gouvernements n’ont pas eu le courage de mener pour l’avenir de la France. Il faudra réformer notre système de retraite par répartition car le déficit annoncé de 20 milliards est destructeur du système et  qu’il n’est pas acceptable de laisser démolir un mécanisme de solidarité entre générations modèle de progrès depuis tant d’années. Il faudra réformer notre système de formation professionnelle pour lutter contre le chômage. Le système de protection sociale – pilier de l’égalité républicaine française – doit être sauvegardé par des changements décidé dans le dialogue social. Il faudra aussi poursuivre la gestion rigoureuse des dépenses publiques entamée avec courage et résultats depuis un an. 

Ces réformes et toutes celles qui ont été menées depuis un an, le gouvernement et la majorité les mènent pour redresser la France, sauver un modèle social et économique qui ne laisse personne sur le bord du chemin. 

Le Parti socialiste salue et appuie la vision de l’avenir que le président de la République a développé en annonçant un plan d’investissement d’avenir, à la fois au niveau européen et au niveau national. Au niveau européen, la France avec l’Allemagne vont lancer un projet de développement des énergies d’avenir. Elles sont aussi main dans la main pour mettre en œuvre un plan de grande ampleur de lutte contre le chômage des jeunes.

 En France, quatre secteurs seront particulièrement soutenus dans les investissements à venir : les transports, la santé, le numérique, l’énergie. Ce renforcement des filières d’excellence du pays se fera  sans endettement supplémentaire grâce aux financements européens et aux moyens dégagés par le relèvement du Livret A. 

 L’investissement productif des entreprises est indispensable pour renforcer ces filières et les amener comme locomotives  de l’innovation mondiale. Il faut tout mettre en œuvre pour permettre ces investissements productifs aujourd’hui et demain. Pour cela, sera menée  une réforme de l’assurance-vie et sera mis en place d’ un PEA-PME. 

Le président de la République a rappelé sa foi dans les forces de la France, dans ses atouts comme la démographie, dans sa capacité non seulement à sortir de crise par les réformes difficiles à mener mais aussi dans sa capacité dans les vingt prochaines années, dans un monde en changement permanent, de conjuguer réussite et solidarité. 

C’est ce message que les Français attendent, c’est cet objectif qui sera obtenu par les réformes aujourd’hui décidées. Le Parti socialiste apporte tout son soutien au président de la république dans cette ambition