Communiqué Votation en Suisse – 4 mars 2013

berger2286Votation en Suisse : un exemple à suivre.

Je me félicite des résultats de la votation visant à limiter les émoluments des patrons des sociétés suisses cotées en Suisse ou à l’étranger.  Ce choix démocratique est un exemple à suivre.
Les Suisses ont en effet approuvé par 69,7% des voix (avec une approbation dans tous les cantons) la mise en place d’un système de contrôle des rémunérations des dirigeants d’entreprises très strict, avec l’octroi aux actionnaires d’un droit de veto sur le montant des salaires et une interdiction des primes d’entrée et des indemnités de départ. En outre, la durée du mandat des membres du conseil d’administration ne pourra dépasser un an alors que les rémunérations des ses membres devront obligatoirement être approuvées par l’assemblée générale des actionnaires.
D’ores et déjà, en France, depuis 2012, les écarts de rémunérations des dirigeant des entreprises publiques ne peut pas excéder le ratio de 1/20, alors que les parachutes dorés sont soumis à cotisations dont le taux a été augmenté, sous la houlette du gouvernement Ayrault, dans la loi de finance rectificative de 2012.
Aux Pays-Bas, une loi est en préparation pour limiter les parachutes dorés à 75000 euros.
Enfin, l’Europe va limiter les bonus des banquiers.
C’est avec une grande satisfaction que la Parti socialiste voit ces changements s’opérer.