Communiqué – accord historique sur l’Union Bancaire – 13 décembre 2012

Karine Berger, Secrétaire nationale à l’économie
Estelle Grelier, Secrétaire nationale aux politiques européennes

L’accord trouvé cette nuit par les ministres européens de l’économie et des finances est une étape majeure de la construction européenne. Car, depuis 2007, c’est bien l’Union européenne qui a été mise en danger par les dérives spéculatives des marchés et la dérégulation libérale à l’œuvre depuis des années.

Les pays européens ont choisi à la fois l’arme commune de la régulation bancaire et la protection solidaire des épargnants de l’Union. L’Union bancaire est une réponse politique historique face aux déchaînements des attaques spéculatives contre certains pays de la zone euro. Les pays européens organisent désormais la solidarité de garantie avec ces pays.

La mise en place d’une supervision commune des banques de la zone euro confiée à la BCE est une étape décisive vers l’Union bancaire.

Sous l’impulsion de la France, c’est toute la réorientation de la construction européenne vers la croissance, la solidarité et la régulation qui est à l’oeuvre aujourd’hui.

Une réflexion au sujet de « Communiqué – accord historique sur l’Union Bancaire – 13 décembre 2012 »

  1. Madame,
    C’est un début, mais il faut aller au bout de la réforme bancaire : c’est la séparation complète des activités de dépôts et de crédit d’une part et des activités d’investissement spéculatives qu’il faut voter à l’assemblée.
    Merci de votre écoute. Respectueusement. JS

Les commentaires sont fermés.