PLFR 2012 – CICE – 3/4 décembre

Mon intervention sur la politique d’offre dans la discussion générale est ici

Retrouvez également ci-dessous mon intervention dans le débat sur l’amendement 4 portant création du CICE :

J’ai évoqué, hier, lors de la discussion générale, ce que pouvait être une politique de l’offre de gauche. Le sous-amendement n° 218 , présenté par Jean-Marc Germain, me permet de conforter ma pensée et, là encore, je vais devoir me référer à un de vos prédécesseurs, monsieur le ministre, lequel disait, voilà dix ans, que « La nouvelle croissance repose […] sur deux piliers : une révolution structurelle appuyée sur les technologies […] et une réinvention de la politique macroéconomique… ».

Concernant la politique macroéconomique, premier pilier, l’excellent professeur Pierre-Alain Muet a judicieusement rappelé ce qui se passait en bas de cycles de demandes. Je n’y reviendrai pas. Vous n’avez pas compris ses propos, monsieur Le Fur. Je vous invite donc à aller demander un cours particulier à M. Muet ! Je suis sûre qu’il sera volontaire !

Second pilier d’une politique de l’offre de gauche : la révolution technologique, autrement dit le progrès, lequel est notre définition de la compétitivité. C’est, en effet, celle qui fait le pari que l’inventivité humaine est en mesure de franchir toutes les barrières. C’est une approche positive, une approche confiante du progrès. Le progrès ne s’arrête pas craintivement et de manière comptable à la question de la réduction des coûts. Il signifie repenser politiquement et ambitieusement les frontières de la recherche, de l’innovation et de la technologie, donc de la production.