Interview et dépêche sur la décision de Moody’s – 20 novembre

L’interview que j’ai donnée à l’Expansion c’est ici : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/karine-berger-la-decision-de-moody-s-n-est-pas-une-condamnation-du-gouvernement_361247.html

Et la dépêche au nom du Parti socialiste 

La décision de l’agence Moody’s sur la note qu’elle attribue à la France est actée depuis février 2012 et résulte de la situation de la France laissée par le précédent quinquennat. La dérive des finances publiques sous la responsabilité du précédent gouvernement, ainsi que l’absence de politique en faveur de la croissance potentielle du pays depuis dix ans, sont en effet les principales raisons mises en avant par l’agence. Les investisseurs sur la dette de la France ne sont d’ailleurs pas surpris par cette décision de l’agence Moody’s. En effet, le taux d’intérêt historiquement bas auquel notre pays se finance n’a pas du tout été affecté par cette annonce.

La politique menée par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault depuis 6 mois a relevé les défis structurels de l’économie française. Le redressement des finances publiques de la France pour ramener la dette sur une trajectoire d’équilibre est assuré par le projet de loi de finances rectificative 2012 et le projet de loi de finances 2013. Les 35 mesures du pacte de compétitivité annoncé par le premier ministre il y a quelques jours, et leur mise en œuvre actuelle, sont la réponse pour relever la croissance de notre pays. Enfin, la réorientation européenne portée par le président de la République assurera la stabilisation rapide de la zone euro qui est si importante également pour la France. Les investisseurs internationaux ont parfaitement pris en compte cette nouvelle politique de redressement. Le Parti socialiste salue la volonté courageuse du gouvernement de relever rapidement toutes les facettes du modèle économique français.