Communiqué – 9 octobre 2012

Depuis ce matin, la Commission des finances de l’Assemblée Nationale examine le projet de loi de finances pour l’année 2013. A ce stade, le PLF 2013 protège intégralement les PME et les TPE. Pas un euro supplémentaire de fiscalité ne sera prélevé sur ces entreprises moteur de la croissance.

La fronde dite des « Pigeons » née sur les réseaux sociaux ce week-end ne concerne que quelques riches investisseurs parisiens et non les chefs d’entreprise haut-alpins.

Les entreprises du Département ne seront pas impactées par les dispositions de la loi de finances. Dans ce contexte, la démarche pétitionnaire lancée par l’UPE 05 semble manquer d’information et n’est pas véritablement en défense des PME haut-alpines.