We choose to go to moon. …

We choose to go to moon. We choose to go to moon this decade and do other things, not beaucause they are easy but because they are hard, because that goal will serve to organize and measure the best of our energies and skills, because that challenge is one we are willing to accept, one we are unwilling to postpone and one we intend to win – JFK 1962 –

2 réflexions au sujet de « We choose to go to moon. … »

  1. Vis à vis de l’opinion, il est, me semble-t-il crucial de lier le recul du pouvoir d’achat et de la consommation des classes moyennes et modestes -recul découlant d’une décennie de politique libérale- avec la situation trop souvent délicate de nos PME.
    Concernant précisément la question des PME, il faut absolument mettre en œuvre l’intégralité du contenu du programme de François Hollande s’y rapportant. Connaissant bien ce segment d’entreprises -et aussi les ressorts des responsables des PME-, j’ai eu le sentiment que les propositions de notre candidat pour les PME avaient positivement interpellé (cf le très bon accueil de la CGPME au candidat Hollande en avril dernier).
    Certes, ces responsables d’entreprises n’ont a priori pas ou peu d’empathie pour la gauche socialiste, mais, d’expérience, nous savons que c’est le pragmatisme qui prévaut en la matière!
    Je crois que la future réforme fiscale associée à la mise en place de la BPI devraient être de nature à, non seulement envoyer un signal politique fort en direction des PME, mais aussi, et peut-être surtout, à soutenir et encourager l’activité de nos PME.
    Alain Camilleri
    Militant socialiste
    Ancien Directeur Commercial de Coface

    Ps: juste une remarque concernant la belle citation de JFK : cette phrase date de septembre 1962 et non de 1953.

    • Totalement d’accord avec vous sur le lien entre pouvoir d’achat des ménages modestes et PME: il faut absolument que le rétablissement des deux aille de paire.
      Merci pour la correction JFK – je corrige de ce pas!

Les commentaires sont fermés.