PME Finances Colloque – Programme du 2 octobre

Comme chaque année j’ai le plaisir d’accueillir le colloque PME Finances à l’Assemblée nationale : retrouvez le programme ici

08h00 : Accueil des participants, 126 rue de l’Université.

08h45 – Ouverture

  • Karine Berger, économiste, députée des Hautes-Alpes, membre de la commission de Finances de l’Assemblée Nationale
  • Jean Rognetta, président de PME Finance

09h00-10h00. PEA-PME, Eurocroissance, capital-investissement d’entre-prises, crowdfunding : où en sommes-nous ?

Lire la suite

Etats Généraux du PS – ma contribution – La société de création, réponse socialiste à la mondialisation

La société de création, réponse socialiste à la mondialisation

Qu’est ce qu’être socialiste dans la mondialisation ? Etre socialiste, ce n’est pas faire appel à la réforme, mot incantatoire si émoussé que, à la longue, il permettra d’aligner la France sur le modèle économique dominant. Etre socialiste, c’est d’abord refuser le modèle imposé de la mondialisation, celui hérité des droites libérales et porté par des intérêts financiers puissants, qui fantasme un conflit entre bonheur individuel et bonheur collectif et qui pose comme son premier ennemi notre idéal du progrès social. Lire la suite

Intervention pour la loi Dadue – 18 septembre

Quelques articles de presse

Lire la suite

Communiqué – Un paquet historique du G20-OCDE contre la fuite fiscale internationale

Communiqué de K.BERGER, Y.GALUT, V.RABAULT, A.BACHELAY (porte-paroles de Cohérence Socialiste) et P.A.MUET

Appliquons dès le PLF 2015 les mesures anti-optimisation fiscale du G20/0CDE
Le Centre de politique et d’administration fiscales de l’OCDE vient de présenter la série d’accords et de propositions qui sera mise sur la table du G20 d’octobre pour éradiquer le fléau de l’évitement fiscal international. Le paquet « BEPS »1 construit un bouclier contre l’érosion de la base d’imposition et de transfert de bénéfices. Lancé en 2013 par le G20, conjointement avec l’OCDE, ce plan d’action de 15 mesures vise à restreindre la possibilité pour les entreprises d’exploiter les différentes règles fiscales internationales pour optimiser leur imposition.
Le paquet 2014 comporte quatre « modèles » de règles pouvant être transcrites directement en droit national. Sans attendre, nous nous engageons à les porter, main dans la main avec le gouvernement, dès le projet de loi de finances 2015.

Lire la suite

Invitée du Soir 3 – 16 septembre

Retrouvez ici le débat avec le député UMP Thierry Solère, sur le vote de confiance au gouvernement de Manuel valls

Interview sur Francetv.fr – 14 septembre

Manuel Valls s’apprête à engager la responsabilité de son gouvernement, mardi 16 septembre, à l’Assemblée nationale. L’issue du vote de confiance dépendra notamment du nombre de députés frondeurs, à l’heure où l’exécutif traverse la période la plus difficile qu’il ait connue jusqu’à présent. A mi-chemin du mandat de François Hollande, francetv info a demandé son analyse à Karine Berger, députée PS des Hautes-Alpes et auteure de Contre la mort de la gauche, avec trois autres députés, Yann Galut, Valérie Rabault et Alexis Bachelay.

Francetv info : Vous ne faites pas partie des frondeurs, mais vous n’avez pas non plus signé l’appel des 200 députés à soutenir François Hollande. Voterez-vous la confiance à Manuel Valls ?

Karine Berger : Oui. En dépit des divergences que l’on peut avoir avec Manuel Valls, il faut que le gouvernement obtienne la confiance. La question qu’il nous pose est très simple : "Avez-vous envie que ce soit la gauche ou la droite qui gouverne ce pays ?" La réponse est tout aussi simple, pour n’importe quel député de la majorité : dire oui au gouvernement, c’est dire oui à la gauche. Lire la suite

Invitée de BFMtv – 13 septembre

Contre la mort de la gauche – Critique dans Le Monde – 10 septembre

coherence socialiste L’initiative part d’un constat, partagé par probablement l’ensemble des élus socialistes à la mi-temps du quinquennat de François Hollande : cela ne fonctionne pas. Après la déroute des municipales en mars, puis des européennes en mai, quatre députés socialistes ont ainsi voulu « mettre les choses à plat, essayer d’aller au-delà du ressentiment et de l’amertume pour voir ce qui “cloche” ». Dans ce but, Karine Berger (Hautes-Alpes), Yann Galut (Cher), Valérie Rabault (Tarn-et-Garonne) et Alexis Bachelay (Hauts-de-Seine), cofondateurs du courant Cohérence socialiste créé au début de l’été, ont publié, le 29 août, Contre la mort de la gauche. Lire la suite